Florent Ourth



Florent Ourth

Attention, je tape 55 mots par minute.
(hum... en vrai c'est pas énorme. Faire le Speedtest)

Pourquoi cette page ?

C'est une sorte de pense-bête pour Ourth qui me permet de rassembler et montrer tout plein de choses.

Pourquoi pas un Facebook ou un MySpace ?

Parce que je pense que la sécurité de l'information est mise en danger dans ce genre système.

Le fait que des sociétés collectent des informations sur nous, analysent nos comportements, pour faire du profiling me gène.

Par exemple, Google fait une analyse sémantique des mails qui transitent par Gmail afin d'afficher instantanément des publicités personnalisées sur le webmail.

Ce qui me gène le plus, c'est que seul ceux qui ont des moyens financiers hors normes ont accès à ces informations qu'ils utilisent pour asseoir d'avantage leur pouvoir.

Nous acceptons de donner notre vie privée, de laisser des robots parcourir nos écrits. À grande échelle ces informations deviennent stratégiquement importantes mais nous ne savons pas qui y accède et dans quel but. Certains diront qu'ils n'ont rien à cacher mais le problème ne se situe pas à l'échelle indivuelle. Essemble, nous laissons collecter des données comportementales significatives et nous acceptons qu'elles nous soient cachées (à nous !) pour ne les laisser accessibles qu'à certains multimillionnaires (qui éventuellement souhaitent, si possible, consolider leur hégémonie).

Le rapport avec mon site ?

La liberté de l'information sur internet est protégée dès lors qu'elle est hébergée par un grand nombre de personnes. Mais si nous conservons toutes nos données entre Facebook, Hotmail (Microsoft), Myspace et GMail... L'information n'est plus en sécurité car, étant centralisée, elle est facilement manipulable et utilisable.

À l'inverse, plus nous serons nombreux à décentraliser l'information, plus nous assurerons la pérennité d'un internet démocratique.

Avec FaceBook, il est possible de cacher des choses du public et de ne montrer qu'aux amis.

C'est aussi facile quand on tient sa page web. Il suffit de faire une URL que l'on ne divulgue qu'aux invités. Sur FaceBook, ce que vous cachez au public, vous le montrez aux grandes compagnies.

Pourquoi se préoccuper de la sécurité de l'information ou d'un internet libre ?

Parce que je pense qu'avoir accès à une information libre, c'est le pilier de la démocratie.

La première chose que commence par faire un dictateur ou, plus généralement, une personne qui désire augmenter son pouvoir, c'est contrôler l'information.

Comment penser qu'une certaine personne est mauvaise pour nous si nous n'entendons que son son de cloche ? Il me paraît évident qu'il n'y a pas de démocratie possible sans un partage des connaissances qui permet de choisir. Si on ne sait pas, on ne peut pas choisir. Alors logiquement, la démocratie ne se réduit pas au droit de vote : l'accès à une information la moins manipulée possible est aussi nécessaire.

Un moyen d'assurer la véracité de l'information, est de la décentraliser. Internet est un merveilleux outil pour cela, si nous ne le protégeons pas, nous allons y perdre, petit à petit, nos droits et perdre la pluralité des sources d'information.

À propos de l'évolution d'internet, je vous conseille de lire « Tout le monde a intérêt à transformer Internet en Minitel ». Pour ceux qui ont des petites bases en informatique, la vidéo d'une conférence du même auteur, sur le même sujet : Internet libre ou minitel 2.0.

Florent Ourth


FireFox c'est d'la bombe et c'est plus éthique.

Firefox est un navigateur plus éthique, plus performant, plus pratique, gratuit, il permet aux webmasters de faire des belles pages plus facilement.